Profil de Bernier – Serge Bernier, joueur de hockey professionnel

ABA - Article - Serge Bernier - 1

Joueur de grand gabarit (6 pieds 1 pouce, 190 lb), l’aspect physique de Serge Bernier était un atout important pour l’équipe des Flyers à la recherche de joueurs costauds pouvant faire le poids contre certaines équipes robustes de l’Est. À cette époque, les joueurs des Flyers étaient de petite taille, mais les dirigeants ont vite compris qu’il fallait plus de force et de stature à l’équipe si elle voulait réussir dans la LNH. C’est alors que les dirigeants se sont tournés vers des joueurs plus imposants et intimidants. L’entraîneur chef de l’équipe, Fred Shero, a alors mis sur pied les Broad Street Bullies (traduction libre, les brutes) qui terrorisaient leurs adversaires par leur jeu puissant et brutal. Résultat : ils ont gagné la Coupe Stanley deux années consécutives en 1974 et 1975.

Pour ce premier article d’une nouvelle série sur les Bernier s’étant démarqués en Amérique et ailleurs dans le monde, il était difficile de ne pas débuter par le sujet le plus populaire auprès des Québécois… le hockey!

Puisque le rassemblement des Bernier aura lieu à Rimouski en 2016 et que nous profiterons de l’occasion pour rendre hommage à Serge Bernier, hockeyeur de réputation internationale et citoyen de Rimouski, il était de mise de le présenter à ceux qui ne le connaissent pas et de le rappeler à ceux qui l’ont bien connu comme hockeyeur hors pair dans les années 70.

Serge Joseph Bernier est né le 29 avril 1947 à Padoue, petit village situé à 20 km de Mont-Joli, dans la vallée de la Matapédia en Gaspésie. Le septième d’une famille de huit enfants, il a vécu sa jeunesse à Matane, mais ne joua pas de hockey organisé avant l’âge de 15 ans. À 17 ans, il joua au hockey mineur avec les Castors de Matane pendant la saison 1964-1965 et a même remporté le titre de recrue de l’année.

Il joua ensuite son hockey junior avec les Éperviers de Sorel, ligue de Jacques Plante, lors de la saison 1966-67 alors qu’il marqua 37 buts en 33 matchs. Cette performance fut remarquée par une nouvelle équipe de la LNH, les Flyers de Philadelphie. Il fut le tout premier choix au repêchage amateur de leur histoire, cinquième au total. Il a ensuite joué pour le club école des Flyers, les As de Québec dans la Ligue américaine, où il fit ses débuts professionnels en 1967-68.

Sa première expérience dans la LNH, il l’a vécue le 27 février 1969 avec les Flyers affrontant les Maple Leafs de Toronto. Ce fut son seul match de la saison 1968-69. Il connut de bonnes saisons avec les As de Québec et put enfin se joindre aux Flyers pour la saison 1970-71.

Serge a connu une bonne saison en 1970 alors qu’il marqua 23 buts et obtint 51 points. Toutefois, à la mi-saison de 1971-72, les dirigeants des Flyers ont décidé d’élever d’un cran le jeu physique de l’équipe, et Bernier ainsi que Bill Lesuk et Jimmy Johnson ont passé aux mains des Kings de Los Angeles. En 1972-73, Bernier connut sa meilleure saison dans la LNH avec 68 points.

Malgré sa réussite avec les Kings, il décida de se joindre aux Nordiques de Québec jusqu’à la fin de son contrat. Il fut repêché par les Nationals d’Ottawa en 1972, mais à l’été 1973, les Nordiques ont fait l’acquisition des droits de Bernier et celui-ci s’empressa de signer avec l’équipe de sa province natale. Rapidement, il devint un des piliers de l’équipe et l’un des joueurs les plus populaires auprès des partisans.

ABA - Article - Serge Bernier - 2Serge Bernier connut ses meilleures années à titre de professionnel avec les Nordiques et dans l’Association mondiale de hockey (AMH). Le numéro 21 devint un marqueur redoutable au cours de ses six saisons avec l’AMH. Ayant une constance de 35 buts, il lui est arrivé de se dépasser en marquant 43 et même 54 buts! Avec ses 336 assistances en seulement 417 matchs de l’AMH, Bernier fut reconnu comme un artisan de la victoire. Grâce aux 566 points récoltés au cours de sa carrière avec l’AMH, Serge Bernier se classe toujours à égalité avec son ancien coéquipier Réal Cloutier en 4e position comme meilleur marqueur de toute l’histoire de la ligue.

1974-1975

S’il n’a pas eu la chance de gagner la Coupe Stanley pendant sa carrière, Serge Bernier a quand même été la vedette des équipes des Nordiques dans l’AMH, même si l’attention se portait plutôt sur Jean-Claude Tremblay. Son talent lui a valu de faire partie de l’équipe étoile représentant le Canada contre l’Union soviétique lors de la Série du siècle de l’AMH en 1974 où il participa à chacun des huit matchs.

La meilleure année de Bernier s’est déroulée en 1976-77 alors que les Nordiques gagnaient la Coupe AVCO à titre de champions de l’AMH. Il a fait partie de l’équipe québécoise de l’AMH qui a pris part au tournoi de la Coupe Izvestia à Moscou en décembre 1977. Il a aussi été invité à jouer dans l’équipe étoile de l’AMH qui a balayé les Dynamo de Moscou dans une série de trois matchs à Edmonton en janvier 1979, alors qu’il marquait le but vainqueur au dernier match.

ABA - Article - Serge Bernier - 3

Nordiques 1976-1977

ABA - Article - Serge Bernier - 4

Serge Bernier en fin de carrière (1981), surnommé affectueusement le Gros Nounours

Quant aux nombreux prix et trophées remis à Serge Bernier tout au long de sa carrière, notons, entre autres, le trophée Holiday Inn Québec pour le meilleur marqueur en 1973-74 et en 1974-75, le trophée du Joueur par excellence des séries de la Coupe AVCO de l’AMH avec les Nordiques en 1977, et le trophée du joueur le plus utile en séries éliminatoires de l’AMH avec les Nordiques à Québec en 1977. Fait à noter, Serge Bernier a été parmi le premier groupe de joueurs intronisés au Temple de la renommée de l’AMH en 2010.

Jusqu’à l’entrée des Nordiques dans la Ligue nationale en 1979, Serge Bernier était encore l’un des joueurs les plus populaires. Toutefois, après avoir joué deux saisons décevantes avec les Nordiques en raison de plusieurs blessures, il dut mettre un terme à sa carrière à l’été 1981.

Il faut savoir aussi que Serge Bernier était un athlète complet naturel. N’eût été du hockey, il aurait pu faire carrière dans plusieurs autres sports, notamment au golf, où il a été un joueur amateur de grand talent. Serge était un surdoué; il possédait un grand sens du hockey et une vision exceptionnelle dans un match de hockey. Ce talent naturel lui donnait un grand avantage dans ce sport.

Serge a été le premier Bernier à se démarquer dans le hockey professionnel autant dans la LNH que l’AMH. Toutes les reconnaissances qu’il a obtenues témoignent bien du grand talent de cette étoile du hockey professionnel.

L’Association des Bernier sera heureuse de lui rendre hommage l’été prochain afin de souligner ses exploits sportifs!

Un portrait réalisé par Françoise Turco.

Un commentaire

  • Marius Jutras

    Très bontexte

    08/12/2015 - at 12:02 am Reply

Laisser un commentaire