Mathurin La Marzelle 1645-1677

mathurinMathurin Bernier, dit la Marzelle ou la Marselle, signe M. Bernier. Né en 1645 du mariage de Mathurin Bernier et de Renée Marcelot, de Saint-Jean-de-Bessay (Vendée), au diocèse de Luçon, en Poitou, doit être identifié, d’après Roy et Malchelosse (Le Rég. de Carignan, p. 97), avec le soldat» le Marcelle de la Compagnie La Fredière du Régiment de Carignan.

Après la campagne des Iroquois, Mathurin Bernier prit une terre des Messieurs de Saint-Sulpice à l’endroit où le fleuve Saint-Laurent est appelé «Sainte-Marie-de-l’Anse-fondue», à Montréal.

Son arrivée au Canada date de 1665 et son Capitaine de milice fut le Sieur de la Fréderie. Le 24 octobre 1670, devant le notaire Basset, il vendait à Jacques Boivin une concession reçue le 2 janvier 1669 des Seigneurs de Montréal «de deux arpents de large sur le bord de lescor de la grande rivière (Saint-Laurent) au lieu dit «Ste-Marie-en-l’Anse-Fondue», sur 30 de profondeur, tenant d’un côté au nommé Desrosiers, d’autre à Pierre Lorrain dit la Chapelle, ensemble une cabane de bois de pieux en terre bâtie sur icelle pour neuf vingt livres tournois».

Quatre jours plus tard, le 28 1669, il épousait à Montréal Jeanne Villain, de Saint-Jacques de la Boucherie, Paris, fille de Jean Villain, Maître-orfèvre et de feue Jeanne Barré de Saint-Jacques de la Boucherie, ville et archevêché de Paris aussi, en présence de Messire G.Perot, curé; assistaient Jean Du Tertre dit Desrosiers, Pierre Guilbert dit La Rouzée et Jean-Baptiste Villain, cousin de la future. Le contrat de mariage avait été passé le 18, sous seing privé.

Mathurin Bernier fut inhumé à Montréal le 28 décembre 1677 à l’âge de 33 ans et sa veuve, Jeanne Villain, convola en secondes noces le 5 septembre 1678 avec Jacques Chevalier, de la Rivière-des-Prairies. Le Sieur Mathurin Bernier ne laissa de descendance connue que par sa fille Elisabeth. Voici la liste des enfants:

1.- ELISABETH BERNIER, baptisée à Montréal le 3 octobre 1671, mariée à Rivière-des- Prairies le 24 novembre 1687 à Jacques Biétry dit Chevalier; en 2èmes noces à Montréal, le 25 octobre 1705 à Jean Campeau. Elle décède à Montréal le 2 février 1747.

2.- JOSEPH BERNIER, baptisé à Montréal le 26 février 1673. Il décède la même année le 13 mars 1673.

3.- FRANÇOISE BERNIER, baptisée à Montréal le 27 avril 1674. Elle décède à Lachenaie le 6 mars 1679 et sa sépulture a lieu à Rivière-des-Prairies.

4.- FRANÇOIS BERNIER, baptisé à Montréal le 14 juin 1676. A épousé en 1707 Atckica Penicoua, une amérindienne. Ils font baptiser une fille, nommée Kaskakia, le 9 juin 1708.

Ce Mathurin Bernier, avait dans son nom la variante «Bernière» ou «De Bernières», était-il parent avec le premier curé de Notre-Dame de Québec?

Au recensement de 1681, l’épouse de Mathurin Bernier, Jeanne Villain avait 26 ans.