Mot du président – Février 2016

« Connaître les origines et les personnes qui composent

une lignée ancestrale constitue un puissant stimulant et un désir

inné de rechercher nos possibilités humaines et spirituelles. »

Cyril Bernier, 2001


 

Bonjour Bernier de père et de mère

Nous voici rendus à la troisième édition de notre Journal Historique de cette année.

Pour garder une association de généalogie bien vivante, il faut être motivé. Pour une équipe responsable, le meilleur stimulant c’est d’avoir des membres dynamiques et intéressés. Pour faire durer la famille et la maintenir heureuse, le recrutement par tous les moyens reste un rôle que chacun de nous peut jouer selon nos capacités

Facebook

Un des moyens de l’air du temps, parmi tous ceux des réseaux sociaux, qui est gratuitement accessible et très à la mode est Facebook. Quelques clics et s’il vous vient une impulsion de vous adresser à des Bernier allez sur Facebook – groupe – association des Bernier. Le site est public.

Nous pensons que cette méthode de communication permettra d’intéresser les Bernier à leurs ancêtres par le truchement de la généalogie ou encore d’explorer un patrimoine personnel qui a survécu et qui fait maintenant partie de l’histoire familiale. En somme, garder un passé présent et dynamique dans le temps. Un bon moyen d’échange.

Salon des associations des familles du Québec

L’association des Bernier D’Amérique participera au Salon des associations de familles du Québec qui se tiendra aux Galeries Chagnon à Lévis, les 26, 27 et 28 février 2016. Des membres du conseil d’administration de l’association animeront notre kiosque. Allez leur rendre visite.

 « Pax inter nos »

Marius Jutras

Bernier par ma mère

Le 27 janvier 2016

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

À ma retraite, j’ai adhéré à un club d’écriture; activité mensuelle, entre autres. Je me permets de vous soumettre un texte que j’ai écrit en novembre 2013.

« Absence… »

Où es-tu mon ami?

Je ne te cherche pas.

Je sais qui tu es.

Où es-tu?

 

Je voudrais te jaser!

Où es-tu mon ami?

Je ne te cherche pas.

Je sais que tu m’épies.

Où es-tu?

 

Je voudrais te toucher!

Où es-tu mon ami?

Je ne te cherche pas.

Je te sais intangible.

Où es-tu?

 

Je voudrais que tu sois là.

Où es-tu mon ami?

Je ne te cherche pas.

Je te sais invisible.

Où es-tu mon ami?

 

Où es-tu mon ami?

 

Mon âme est vide de ton absence!

Laisser un commentaire